Homeland : ma série préférée

serie-homeland

Cette série américaine du genre drame et thriller conçue par Howard Gordon et Alex Gansa est diffusée pour la première fois en 2011 aux Etats-Unis et au Canada. Elle est adaptée de la série israélienne Hatufim. Comme acteurs principaux, elle affiche Claire Danes, Darnian Lewis, Mandy Pantinkin, Rupert Friend et plus. La musique est signée San Callery. Sa diffusion sur Canal+ en France et sur D8 se fait en 2012 et en 2013.

Présentation de la série

Carrie Mathison, agent de la CIA est informée que Nicholas Brody, un marine américain ex-détenu par les Al-Qaïda, mais libéré par la suite, constitue une menace pour la sécurité nationale du pays. 2 soldats étaient capturés lors de l’invasion de Bagdad, mais 8 ans en arrière, seul Nicholas Brody a survécu et est ramené en Amérique. Carrie elle-même est atteinte d’une trouble psychotique. Et en persistant à suivre le comportement de la marine, (cela devient une obsession pour elle) elle veut prouver que l’homme rapatrié de la guerre en Afghanistan est ce qu’elle avance, un espion à la solde de l’ennemi terroriste. Mais elle ne détient pas de réelles preuves…

homeland-serie

Critique de la série Homeland

Le scénario de la série ne diffère pas d’un autre mais on a droit à des suspens bien distillés, ce qui fait son charme. A cela ajoute également la crédibilité de l’histoire car certaines trames de films policiers américains dont nous ne citons pas ici le titre ne tiennent nullement pas la route. Même si on déplore quelques séquences lourdingues, et une façon de filmer qui n’est pas très recherchée, la série peut tenir en haleine les téléspectateurs. Le jeu d’acteur est formidable surtout Claire Danes et la lassitude et l’ennui ne s’installent pas. Il faut dire que les Américains savent faire des séries télévisées scotchant quand ils font d’effort. Dans le scénario, l’intrigue est bien ficelée. Et on n’arrive pas à prendre en grippe telle ou telle personne, car chacun a des motivations dans ce qu’il fait, même les terroristes. Il arrive même qu’on soit obligé de regarder d’un autre œil les acteurs de terrorisme dans la série. Celle-ci promet également des retournements de situation surprenants. Par ailleurs, au bout du troisième épisode, force est de reconnaître que la performance des acteurs et du scénario est toujours parfaite. Homeland est ainsi une série qui brouille les pistes et exploite à fond son genre thriller. Dans le quatrième épisode suite à la mort de Nicholas Brody, et à l’attentat qui a fait tuer plusieurs civils, la série va repartir avec une nouvelle histoire sans Brody. Mais cet épisode n’est pas moins captivant car Carrie Mathison va maintenant enquêter pour connaître la vérité sur les terroristes. La tension monte encore en crescendo malgré quelques lourdeurs de-ci de-là. Des nouveaux visages et des nouveaux endroits s’ajoutent entre les épisodes, ce qui ne manque pas de créer de nouvelles intrigues plus denses que la première. En bref, on adore la portée politique de Homeland, la prestation charismatique des acteurs qui conduit à l’implication du spectateur. Une série réussie !

Et si vous aimez quand les femmes sont le personnage principal, que pensez vous de cette production?

ladyalexandranet