Je vous présente le meilleur job du monde : pompier.

pompier-beau-metier

J’ai la chance depuis maintenant cinq ans de faire le plus beau métier du monde. Contrairement à la première idée que vous aurez et ce dont bon nombre d’entre vous pourraient rêver, je ne travaille pas sur une île paradisiaque par 35 degrés.

Un métier plein d’humilité

Mon lieu de travail se situe plutôt dans le 1er arrondissement parisien à vrai dire et, la plupart du temps de l’année, il y fait nuageux. Je ne suis pas payé des mille et des cents non plus. Je ne côtoie pas les plus grandes stars de la planète, ni même celles en devenir. Mes collègues ne sont pas mannequins malgré qu’ils soient souvent l’objet de fantasmes, je dois bien l’avouer. Je travaille parfois de nuit. Et il m’est aussi arrivé d’être de permanence le 24 décembre au soir. Joyeux Noël !

Un métier passion

Mais malgré tout, mon travail, c’est ma passion depuis toujours. Je suis extrêmement fier de faire partie de ce corps de métier et pour rien au monde je n’en changerai. Je viens en aide aux personnes qui nous appellent. Quand le téléphone sonne, nous avons cinq minutes pour décoller et nous rendre sur les lieux de l’intervention. On y retrouve des personnes en détresse. Des faits plus ou moins graves et dans le pire des cas, il est déjà trop tard. La première récompense est le soulagement que l’on observe dans les yeux des personnes qui nous ont appeler quand nous arrivons. Nous sommes là pour les décharger, les soulager et les aider. Notre travail commence par essayer de connaître la ou les personne(s) dans le besoin pour les soigner au mieux et le plus rapidement possible. Nous essayons bien souvent de les faire parler, aussi difficile soit-il parfois. Mais j’aime être là pour autrui, cependant j’aime bien me divertir en jouant à ce jeu sur ma console. J’aime plus que tout cette confiance que les autres ont en nous, en moi. Sur le trajet, entre deux soins, j’en profite souvent pour en savoir un petit plus sur leur histoire, leur passé. Pas seulement sur le déclenchement de l’appel mais bien sur eux, plus précisément. Cela fait un bien fou à certaines personnes de voir que quelqu’un se préoccupe d’eux.

meilleur-metier-sapeur-pompier

Un métier utile

Et c’est cela mon moteur. Savoir que je serais utile à la vie de quelqu’un en me levant le matin. Je ne m’imagine pas une seule seconde faire un autre métier que celui-ci. Je sais que je ne connaîtrais jamais le chômage. Malheureusement, les gens auront toujours besoin de nous. Et parfois c’est dur. Le retour à la caserne se fait des fois dans un silence de tombe. Car malgré tous nos efforts, quelques fins ne se terminent pas comme on l’aurait espéré. Alors on rentre à la caserne avec les collègues et on décompresse. Une autre chose très importante au travail, nous avons une excellente entente dans l’équipe. Ce soutien que l’on a entre nous est précieux. On s’accompagne, on se comprend, on s’entraide et on aide. Vous l’avez compris, je suis pompier. Et je fais le meilleur métier du monde.

ladyalexandranet